De nouvelles patinoires pour la Ville de Québec? | 1 mars 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

Modèle d'une patinoire couverte réfrigérée développé par Glace Concept Expertise

Crédit photo: Glace Concept Expertise

De nouvelles patinoires pour la Ville de Québec?

La Ville de Québec compte se doter de patinoires couvertes réfrigérées d’ici la prochaine élection municipale. Une promesse électorale de Jean-François Gosselin de Québec 21, mais aussi une idée qui germait déjà dans le quartier Saint-Sacrement. Le membre associé du comité exécutif et responsable des loisirs et sports travaille activement sur le projet qui emballe les résident.e.s des arrondissements de la Vieille-Capitale.

Le 3 février dernier, Jean-François Gosselin lançait un appel sur sa page Facebook pour sonder la population sur les patinoires extérieures couvertes réfrigérées. Il travaille à la phase de préparation du projet avec sa collègue du comité exécutif Marie-Pierre Boucher, de Québec Forte et Fière. L’objectif est de l’inscrire au prochain budget, prévu pour novembre 2022.

« Le chiffre que j’ai en ce moment c’est 4 millions par patinoire », glisse le conseiller municipal de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

Un montant ajustable en fonction des sites et des installations préexistantes sur ceux-ci.

Lors de la campagne électorale, M Gosselin annonçait son intention de bâtir une patinoire pour chacun des six arrondissements. Bien que sa recommandation soit « d’en faire six », pour l’instant, « il est question de trois jusqu’à la prochaine élection ». Le calendrier pour ces infrastructures hivernales est encore incertain. On peut toutefois envisager une construction qui débuterait en 2023, pour une ouverture en 2024.

Le Conseil de quartier de Saint-Sacrement a manifesté son intérêt à avoir une patinoire de ce type sur son territoire. Les membres envisageaient le parc Saint-Sacrement. Ailleurs dans la ville, des citoyen.ne.s ont proposé des endroits comme le lac Saint-Charles, le terrain vague de la 41e Rue dans le quartier Lairet ou encore le parc Victoria.

Qu’est-ce qu’une patinoire couverte réfrigérée ?

Une patinoire standard, c'est :

  • Un terrain de gravelle, de tennis, de basket ou autre, qui est converti en patinoire pour l'hiver.
  • Temporaire, avec des bandes amovibles.
  • Une installation qui nécessite une température ambiante en-dessous du point de congélation.

Une patinoire couverte réfrigérée, c'est :

  • Une infrastructure permanente composée d'une dalle de béton dans laquelle les bandes sont incrustées.
  • Un système de réfrigération qui est coulé dans la dalle. Par le fait même, il est possible de glacer la surface même si la température est au-dessus de zéro degré Celsius. Les arénas disposent généralement de telles installations.
  • La possibilité d'avoir une saison de septembre à mai.
  • Un toit permanent qui protège la surface des intempéries.

Plusieurs municipalités de la province de Québec se sont dotées de patinoires couvertes réfrigérées, à l'instar de Stoneham-et-Tewkesbury, Candiac et Saint-Félix-de-Valois (automne 2022).

Publicité

D'autres ont opté pour des patinoires couvertes sans réfrigération, comme la municipalité de Boischatel.

Patinoire du parc des Saphirs de Boischatel

Multifonctionnelles en été

Les réponses à la publication de Jean-François Gosselin mentionnent plusieurs options pour les installations durant l’été. Il y a une volonté de la part des élu.e.s que ces zones sportives couvertes puissent être rentabilisées en tout temps. Mettre en place des paniers de basket ou une surface de dekhockey figure parmi les choix. Bien entendu, il est possible de pratiquer le hockey bottine sur du béton, ce qui permet une plus grande polyvalence de l’espace.

Les bandes de patinoires ne seront pas amovibles, mais l’homme politique assure que ce peut être un endroit convivial pour les spectacles. De nombreuses portes peuvent être ouvertes, et le dessus des bandes peut être utilisé pour déposer un verre. De plus, les risques d’endommager le système de réfrigération sont minimes.

Jean-François Gosselin confie qu’il sent une certaine fébrilité chez les élu.e.s de la municipalité à l’idée d’avoir ces patinoires. Il ne démord pas de l’importance d’acquérir de telles infrastructures : « Ça fait vraiment ville d’hiver, ville nordique ». Il compte d’ailleurs recommander le « bleu nordique » comme couleur pour la structure.

Ouverture de la patinoire couverte réfrigérée de Stoneham-et-Tewkesbury

Lire aussi :

https://dev.monlimoilou.com/2021/colisee-promis-sports-emergents/

En savoir plus sur...